Violences sexuelles dans le judo

Le club de Marcq Judo s’associe à la communication ci-dessous du Comité Nord de Judo et Disciplines Associées et vous assure de son entière vigilance.

Les professeurs, les membres du bureau et tous les adhérents sont à l’écoute.

Nicolas Cultru

Président Marcq Judo

Mesdames et Messieurs les Dirigeants et Enseignants,

Il n’est pas nécessaire de revenir sur l’actualité de ces dernières semaines qui montre que nous ne sommes pas épargnés par des phénomènes que l’on constate dans notre société. Face à cela, notre rôle n’est pas de gérer les affaires en cours. Nous avons la chance d’avoir des services de police et de justice qui le font avec professionnalisme, rigueur et indépendance.

Si notre rôle n’est pas celui-là, nous en avons néanmoins beaucoup d’autres.

En tant que représentant du monde du judo, dès que nous avons été informés, notre attention s’est portée sur les victimes. Ce sont les victimes qui ont subi. L’honneur de notre discipline et de toutes les honorables personnes qui la composent ne demeure qu’une victime collatérale. Certaines ont reconstruit leur vie, peut-être sans évoquer ces horreurs avec leur entourage. D’autres ne veulent pas revivre ces moments. D’autres encore cherchent comment poursuivre leur vie. D’autres enfin ne savent que faire. Nous ne pouvons porter le moindre jugement sur le choix de témoigner ou de ne pas témoigner. Nous devons les aider mais dans le respect de leur choix. Ne confondons pas ce respect avec une loi du silence. Nous n’avons pas le droit d’ajouter à la peine des victimes. Nous ne pouvons laver ces tâches à leurs frais.

Nous devons par notre exemple et la force de nos valeurs les inciter à nous aider pour éliminer ces prédateurs car sans elles nous ne pourrons agir, ou si peu.

Le respect des victimes c’est aussi de parler avec raison.

Nous nous sommes exprimés à la radio (radio France), dans la presse (la voix du nord …) et à la télévision (grand Lille TV). Je pense que les journalistes ont bien relayé notre volonté. Ce choix de nous exprimer sans anonymat sur des canaux indépendants nous engage.

En parallèle, nous étions en contact avec les dirigeants des clubs. Pour dialoguer et pour trouver des solutions. Les problèmes sont nombreux : défendre l’honorabilité des personnes, communiquer aux adhérents, remplacer des enseignants. Nous tenons à saluer ces dirigeants qui ont su traiter ces problèmes avec efficacité malgré toute la pression et dans la tourmente. Leur tâche est difficile.

Il faut aussi réfléchir au futur. Le judo est montré du doigt. Il faut que d’ici quelque temps, nous soyons cités en exemple. Quelle que soit notre ceinture, nous pouvons en être fiers mais elle ne nous donne aucun droit bien au contraire. Nous devons faire en sorte que celles et ceux qui viendront après nous puissent en être fiers également.

Nous avons sollicité l’aide de l’association Colosse aux pieds d’argile. En décembre, les enseignants et dirigeants de notre comité seront conviés à une vidéoconférence organisée à notre attention. Ensuite ce sera proposé aux clubs directement concernés avec leurs adhérents. Des réunions en présentiel auraient été préférables mais nous ne souhaitons pas attendre que la situation sanitaire le permette. Ce n’est que partie remise.

La sensibilisation sera un sujet permanent. Qu’il s’agisse d’abus sexuel, de violence morale, de violence physique ou de comportement déplacé, il faut réfléchir tous ensemble à notre rôle. C’est à ce prix que nous pourrons être fiers de nos valeurs. L’association Colosse aux pieds d’argile nous y aidera.

Il y a beaucoup d’autres choses à faire.

Je reste convaincu que dans notre immense majorité, nous sommes dignes des valeurs morales du judo et que notre moralité est sans faille. Je reste convaincu que nous voulons partager et transmettre un judo propre. Le moment est venu où il ne suffit plus de le dire et où il faut le prouver

Eric FIOLKA

Président du Comité Nord de Judo et Disciplines Associées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.